Victoire Apita, jeune fille togolaise, petite en âge, la vingtaine, mais pas petite pour être une “championne”. Elle est montée sur le piédestal, le 20 avril 2019 à Lomé, au cours de la soirée de récompense de la première édition du programme “Train des championnes“.

Elle fait partie des 20 qui ont tenu bon pour la série de coaching de janvier à décembre 2018 alors qu’elles étaient 30 au départ. Victoire Apita, étudiante en deuxième année d’agronomie à l’Université de Lomé, est aujourd’hui, l’une de ces braves jeunes filles togolaises désormais bien aguerries à “prendre leur destin en main”.

« Le train des championnes m’a permis de faire plusieurs expériences que je compte restituer à tous les jeunes qui m’entourent afin que la valeur de la femme soit respectée n’importe où. Je vais également sensibiliser les jeunes filles surtout africaines pour qu’elles reconnaissent leur source et soient capables de lutter pour », a confié la championne Victoire Apita.

Outre la jeune Apita, cinq autres jeunes filles ont été nominées ambassadrices du train des championnes.

Le train des championnes est un programme de Reyhanath Touré qui encourage les jeunes filles à relever des défis afin de participer à la vie publique et renforce leur capacité en matière de prise de décision, la confiance et l’estime de soi.

« Je suis fière aujourd’hui d’avoir contribué à l’évolution et à un changement quelconque dans la vie de ces jeunes filles. Le chemin n’a pas été facile mais nous sommes arrivés à destination », a confié Reyhanath Touré, la promotrice, qui a faillit faire tomber des gouttes de larmes. Moments forts remplis d’émotions, Reyhanath estime que l’aventure a été comme un combat pour chacune des participante.