Un atelier de formation à la surveillance, documentation et rapport des violations de droits humains, surtout des violations basées sur le genre,  s’est tenu du 14 au 17 octobre 2014 à Lomé, à l’attention des femmes défenseures des droits de l’homme de l’Afrique de l’Ouest.

Pendant ces 04 jours de formation, des femmes défenseures des droits de l’homme venues de 14 pays de la sous région, ont amélioré leurs compétences afin de garantir la sécurité de leurs activités, assurer la documentation et de faire le repertoring des violences à l’égard de la gent féminine. Les mécanismes de la protection des défenseurs des droits de l’homme font  également partis des modules de cet atelier.

femmes et droit de l'hommeLorsque nous abordons les femmes défenseures des droits de l’homme sur la thématique des violences faites aux femmes, elles ont du mal à réagir avec les preuves ” a relevé Solange Fiaty, la secrétaire régionale du réseau Ouest africain des défenseurs de droits humains (ROADDH). L’atelier de Lomé se veut une étape dans la vision de ROADDH, afin de corriger cette carence au niveau des femmes défenseures des droits humains. “C’est dans cet optique que nous avons rassemblé les femmes de la sous-région,  pour nous mettre en synergie et nous outiller du guide de documentation et à s’engager avec les mécanismes africains et onusiens de protection des droits de l’homme” a déclaré Mme Fiaty.

Voltic Togo