Le laboratoire de recherche et études en linguistique, psychologie et sociétés  (LaRELiPS) basé à l’Université de Kara a organisé un séminaire jeudi 5 novembre au campus sud de l’Université.

Le séminaire a connu la participation des chercheurs issus aussi bien du LaRELiPS que d’autres laboratoires sur le thème : pluridisciplinarité, recherche et développement : le LaRELiPS en encrage.

Ce thème, c’est pour fixer la donne et les objectifs de recherche du laboratoire qui se veut un cadre diversifié, un cadre de partenariat entre les chercheurs de différentes disciplines qui puisse garantir l’atteinte des objectifs scientifiques sur les questions de recherche appliquée et fondamentale sur le service à la communauté de manière très générale”  a expliqué Pali Tchaa, Maitre de conférence en linguistique descriptive et directeur du LaRELiPS.

A l’occasion, une conférence inaugurale a été animée sur le thème du séminaire ainsi qu’une conférence-débats sur le rôle des structures de recherche dans la formation et le développement.

Depuis maintenant deux années d’existence, plusieurs recherches et publications scientifiques ont été réalisées au sein dudit laboratoire. D’autres recherches sont cours en partenariat avec d’autres structures dont l’une basée en France sur une étude de l’éventualité de la production industrielle des meubles scolaires au Togo et les moyens disponibles sur place.

Le LaRELiPS est née en 2018, avec pour vocation d’avoir le statut d’équipe d’accueil (EA), effectue des recherches et d’études relevant de la Linguistique, la Psychologie et des Sociétés humaines. Il vise à répondre aux défis posés par les dynamiques actuelles dans les différents domaines en Afrique et particulièrement au Togo au regard des enjeux de l’interdisciplinarité en sciences sociales.

Pour répondre à ces enjeux, le laboratoire développe une stratégie de recherche structurée en trois grands axes notamment, Langage et Communication; Education, santé et travail; Population et développement durable.

Voltic Togo