Rachida Abi Traoré, présidente du comité d'organisation du "village Tabaski"

La plus grande fête des musulmans sera célébrée le 21 août 2018. Dans le cadre de cette célébration qui se fait autour du mouton, le concept “village Tabaski” a été initié. L’initiative qui est à sa deuxième édition se tient du 17 au 26 août au centre Olympafrica à Lomé.

Comme la Tabaski, le petit ruminant est au centre du “village Tabaski”, qui a pour thème cette année “l’élevage, un modèle d’investissement durable: cas des ruminants”. Pendant 10 jours, les exposants et visiteurs seront formés sur des techniques d’élevage.

Rachida Abi Traoré, présidente du comité d’organisation du “village Tabaski”, a fait noter que les besoins sont nombreux dans le domaine de l’élevage au Togo. “L’élevage est considéré comme un métier banal, fait de façon traditionnelle mais contribue à créer de l’emploi et de la richesse“, a déclaré Mme Traoré invitant les jeunes à s’y intéresser. “On a pas toujours besoin d’être éleveur pour être dans la filière, on peut se retrouver au niveau de la distribution ou de la transformation“, a-t-elle ajouté.

Pour le ministère de l’agriculture et de l’élevage, il est très important de valoriser le sous-secteur l’élevage car il contribue à hauteur de 6,73% au PIB du Togo et de 16,4%au PIB agricole.

Le village Tabaski sera meublé de différentes activités notamment un concours d’art oratoire axé sur l’implication des acteurs de développement dans le sous-secteur élevage. Car soutient le comité d’organisation, l’élevage concours à la réduction de la pauvreté et par conséquent à l’atteinte des Objectifs du développement durable (ODD).

Voltic Togo