La Fédération internationale de football association (FIFA) a ouvert une procédure contre la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) pour violation des articles 52 et 57 du Code disciplinaire.

Au cours du match qui a opposé le Cameroun à l’Angleterre le dimanche le 23 juin 2019, les lionnes indomptables avaient réagi après deux interventions de l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) en menaçant de ne pas reprendre le match.

Un comportement que la  FIFA considère comme ‘‘incorrect’’ et qui est condamné par L’article 52 du code disciplinaire qui stipule que « des mesures disciplinaires peuvent être prises contre une association ou un club lorsque son équipe se comporte de manière incorrecte ».

Suite à cela le sélectionneur Camerounais Alain Djeumfa a blâmé l’arbitre lors de sa conférence de presse d’après-match, déclarant que le match était une “erreur de justice”. Or l’article 57 du code disciplinaire stipule « celui qui, par quelque moyen que ce soit, notamment des gestes ou des propos injurieux, porte atteinte à l’honneur d’une personne, ou celui qui enfreint les principes du fair-play ou de la morale sportive, peut se voir infliger les sanctions».

La Fifa a donc engagé une procédure disciplinaire qui mène une enquête sur le Cameroun pour inconduite d’équipe, comportement offensif et manquements au fair-play.