La centrale hydroélectrique de Nangbéto qui alimente le Togo et le Bénin en électricité sera rénovée. Le coût total des travaux est estimé à 25 millions $.

Confiés à la compagnie d’ingénierie Voith hydro, les travaux vont consister à réhabiliter les générateurs et le système de refroidissement, l’inspection des turbines et le remplacement des lames. Ces opérations se feront de sorte que l’une des deux turbines de 32,5 MW soit toujours connectée au réseau afin de fournir de l’énergie.

En plus de ces travaux, il est aussi prévu une station d’épuration qui va alimenter les communautés voisines en eau douce. Les travaux  doivent prendre fin d’ici 2022.

D’une capacité de 65 MW, cette centrale hydroélectrique fournit l’énergie aux deux pays depuis plus de 35 ans.

« Ce projet et la coopération réussie avec nos partenaires locaux, nous fournit une bonne base pour réaliser des travaux de modernisation supplémentaire en Afrique du Centre et de l’Ouest. En outre, le continent africain a un potentiel hydroélectrique important non exploité », a souligné Heike Bergmann, directeur adjoint des ventes en afrique chez Voith Hydro

« Nous voulons l’utiliser pour accroître la fourniture régionale en électricité », a-t-il ajouté.