Plaider pour la paix et la sérénité devant le Seigneur de l’Univers, c’est ce qui explique le bien fondé de la déclaration faite par l’ensemble des évêques du Burkina Faso à l’issue de leur assemblée générale tenue à Ouagadougou du 14 au 18 janvier 2019. Ils invitent les Burkinabé à un mois de prière pour leur mère patrie.

Prenant acte des attaques terroristes qui ont frappé le pays et dont la plus récente est celle de la localité de Yirgou, les évêques appellent tous les fils et filles de l’Église, famille de Dieu à prier pour la paix tout au long du mois de février 2019.

Ils appellent à la sauvegarde du patrimoine collectif des valeurs humaines inaliénables de fraternité, d’entente, de solidarité, de pardon, de paix et d’amour mutuel en vue de préserver la cohésion sociale.