Crédit photo Republic of Togo

Les Togolais n’ont pas confiance en leur justice, c’est ce qui ressort d’une étude enquête réalisée par le Center for research and opinion polls) à travers sa branche “Afrobaromètre”. Selon ces Chercheurs, les togolais voient en la justice, un instrument de corruption, influencé par les politiques.

La plupart des enquêtés au Togo se plaignent des longs délais, des lourdeurs du système, du manque d’assistance juridique, de l’inattention des juges et des coûts élèves lors de leurs recours envers les tribunaux. Sur 12.000 adultes togolais interrogés, seulement 37% disent faire “partiellement” confiance aux tribunaux.

48% des togolais pensent que la plupart des juges et magistrats ou tous sont corrompus. Dans l’échantillon étudié, 22 % ne portent pas leurs affaires devant les tribunaux à cause des frais pendant que 17 % soutiennent que la justice statue en faveur des riches et puissants.

« Après avoir partagé les résultats avec le public, nous les renvoyons aux ministères, aux tribunaux, aux cours d’appel, à la présidence de la République,  aux partenaires techniques et financiers pour qu’ils puissent plaider au niveau des autorités afin d’améliorer l’accès du citoyen à la justice », a rassuré Hervé Akinocho, directeur du Crop.

Pour précision, Afrobaromètre est un réseau de recherche panafricain et indépendant, conduisant des enquêtes sur les appréciations du public sur la démocratie, la gouvernance, les conditions économiques et des questions connexes à l’Afrique.