Des victimes des troubles politiques qu’a connu le Togo, ont commencé par être indemnisées. Celles de trois régions notamment, des Savanes, de la Kara et des centrales ont bénéficié d’une assistance financière et médicale.

L’opération s’est déroulée à Lomé, du 12 au 16 décembre 2017. Cette prise en charge médico-psychologique, selon les responsables du Haut commissariat à la réconciliation au renforcement de l’unité nationale, s’inscrit dans le cadre du programme de réparations tel proposé par la Commission vérité justice et réconciliation (CVJR).

En ce qui concerne les indemnisations financières, les dépôts ont été faits directement sur leur compte individuel ouvert pour eux dans une banque publique.

Du 19 au 23 décembre, sera le tour des victimes vulnérables de la région Plateau-Est notamment d’Atakpamé et ses environs et suivront ceux de la région maritime et de Kpalimé, du 26 au 29 décembre 2017.

Les victimes vulnérables concernées par cette première étape d’indemnisation sont au nombre de 137 réparties sur toute l’étendue du territoire. A en croire le HCRRUN, ce sont les victimes portant encore des séquelles physiques ou psychologiques graves et nécessitant des soins.