Les femmes patriotes solidaires du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) de Agbéyomé Kodjo, s’élèvent contre le phénomène de la corruption qui selon elles, anéantit le monde.

Dans une lettre parvenue à la rédaction d’Africa rendez-vous, les femmes patriotes solidaires du MPDD, rappellent que  la corruption est nocive et détruit l’avenir des jeunes et consument les plans d’émergence des nations.

Se basant sur des statistiques de l’ONU, elles proposent que la corruption soit levée au rang de priorité nationale afin de donner des chances de réussite à toutes les initiatives des pouvoirs publics pour combattre ces faits sociaux.

« L’intransigeance, l’extrémisme, la rigidité, l’arrogance, le déni des droits de l’autre, doivent être combattus au profit des dialogues francs et sincères pour impulser la dynamique d’une société résolument tournée vers le progrès et la prospérité partagée », a souligné la présidente Véronique Batale dans la lettre.

Selon elle, avec moins de 7% du montant annuel des faits de corruptions et de détournements factuels au niveau planétaire, l’humanité s’en porterait mieux, vaincra la faim et le paludisme, sortira de l’obscurité, et pourra scolariser tous ses enfants.