Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, 76 ans, est à l’hôpital du Val-de-Grâce à Paris depuis lundi dans le cadre d’une visite médicale routinière de contrôle, a annoncé mardi la présidence dans un communiqué selon lequel son état général s’améliore de “façon progressive”.

Le communiqué indique que son hospitalisation est pour permettre de parachever son bilan de santé, initié à Alger, et dans le cadre d’une visite médicale routinière de contrôle. Cette visite médicale, soutient le communiqué, est arrêtée et programmée depuis le mois de juin 2013.

Abdelaziz Bouteflika, selon plusieurs sources, séjourne à l’hôpital Val-de-Grâce, depuis lundi 13 janvier 2014 et devra y rester jusqu’au vendredi 17 janvier 2014.

Selon  la présidence, “aucune procédure d’urgence n’a dicté ce déplacement prévu et arrêté depuis son séjour à l’institution nationale (française) des Invalides à Paris” au début de l’été.

L’état de santé d’Abdelaziz Bouteflika ne devrait pas lui permettre de se représenter pour un quatrième mandat.

Le chef d’État algérien avait été hospitalisé à Paris le 27 avril 2013 au Val-de-Grâce. Il avait ensuite été transféré à l’institution nationale des Invalides à Paris, spécialisé dans la prise en charge du grand handicap où il était resté jusqu’au 16 juillet.

Depuis son retour, Boutef comme l’appellent les Algériens avait convoqué deux conseils des ministres et reçu quelques dirigeants étrangers dont le maire de Paris Bertrand Delanoe et le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault. Mais il n’a jamais plus repris la parole en public.

Africa Rdv/ LeJDD

Voltic Togo