Un dépouillement dans un bureau de vote lors de l'élection du 30 Juin 2019 au Togo

La coalition des 14 partis (C14) réduite de moitié par des défections, s’est dite pas convaincue des résultats provisoires tels proclamés par la Commission électorales nationale indépendante (CENI). Aussi a-t-elle dénoncé la stratégie du parti au pouvoir, Union pour la république (UNIR) qui enseigne aux Togolais à tricher.

La Coalition l’a fait savoir au cours d’une rencontre avec la presse le mardi 9 juillet 2019 à Lomé. Elle dit regretter que le parti au pouvoir se consacre sur le “renversement des valeurs morales et l’absence de toute étique politique pour se maintenir au pouvoir. Elle accuse le régime d’enseigner aux citoyens à tricher, à voler, à être violents et à ne pas vivre des fruits de leur travail”.

La C14 a obtenu 136 sièges de conseillers municipaux à la suite des élections du 30 juin 2019, à se fier aux résultats provisoires de la CENI. Elle se dit pas satisfaite vis-à-vis du parti au pouvoir qui a raflé plus de 60% des sièges. Mais, elle dit se résoudre à les admettre.

« La C14 tient à faire observer que ces résultats provisoires ne sont en rien conformes à la réalité », ont fait savoir les responsables qui estiment que la plus grande leçon et le signal que les populations togolaises ont adressé à toute l’opposition est qu’elle est obligée de s’entendre si elle veut contrôler des mairies.