Image: DR

Des actes de xénophobie sont signalés en cette période de pandémie de coronavirus. AU Watch, une organisation panafricaine a élevé le ton contre ces actes où qu’ils sont perpétrés. Depuis quelques jours, des vidéos amateurs montrent des Chinois s’en prendre vertement à des Africains.

AU Watch est particulièrement préoccupé par les tristes et ignobles nouvelles venant de Chine sur le traitement xénophobe, discriminatoire et inhumain contre les Africains, à propos du nouveau Coronavirus par des agents de l’immigration chinoise qui ont saisi leurs passeports, des propriétaires qui les ont expulsés et des entreprises en particulier des hôtels, qui ont maltraité et leur a refusé un logement“, fait savoir cette organisation dans une déclaration envoyée à Africa Rendez-vous.

Les Africains ont été mis en quarantaine, testés et isolés de force, à en croire AU Watch.

La plateforme dit noter avec regret que ces actes ont commencé au lendemain du 1è mars 2020 quand, le président américain a qualifié de “virus chinois”, le coronavirus, sans que cela n’émeuve personne.

AU Watch exhorte le gouvernement de Xi Jinping à veiller à ce que toutes les mesures xénophobes, racistes et discriminatoires prises par les autorités gouvernementales chinoises, les propriétaires et les entreprises ciblant les Africains soient annulées et supprimées.

“Les Africains en Chine doivent bénéficier de tous leurs droits et libertés fondamentaux comme toute personne résidant légalement en Chine”.

Tout en félicitant les ambassadeurs africains en Chine pour leur intervention opportune afin de protéger les droits des peuples africains en Chine, AU Watch dit inviter le Président de l’Union africaine et le Président de la Commission de l’Union africaine, à continuer de surveiller la situation et à adresser un message clairement formulé au président Ji Xiping, si le gouvernement de la République populaire de Chine est incapable de garantir les droits et libertés des Africains en Chine.

Le 13 avril 2020, les autorités chinoises ont annoncé 108 nouveaux cas confirmés au coronavirus. Des responsables chinois affirment que plusieurs Nigérians vivant dans un quartier de la ville connu sous le nom de « Little Africa » ont enfreint les règles de quarantaine après avoir contracté le virus. 

Voltic Togo