La pratique d’au moins une activité sportive au quotidien peut rallonger la durée de vie. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le manque d’activité physique est un important facteur de risque de maladies non transmissibles et donc le quatrième facteur de risque de mortalité. L’OMS recommande 150 minutes de sport par jour.

Ces maladies non transmissibles sont entre autre l’Accident vasculaire cérébrale (AVC), l’hypertension artérielle, des maladies liées aux problèmes cardiaques, le diabète, les cancers du côlon et du sein. Ce manque d’activité peut aussi avoir des impacts négatifs sur la santé mentale et causer l’anxiété et la dépression.

Cependant, l’OMS recommande 150 minutes soit 5 fois 30 minutes par semaine d’activités modérées.

Pour les enfants et jeunes âgés de 5 à 17 ans, il est recommandé d’accumuler au moins 60 minutes par jour d’activité physique d’intensité modérée comme par exemple le football, les déplacements, les tâches quotidiennes, les activités récréatives. Ceci dans le but de renforcer leur résistance cardio-respiratoire ainsi que leur état musculaire et osseux.

Quant aux adultes âgés de 18 à 64 ans, l’OMS leur préconise au moins 150 minutes d’activité entre autre la marche rapide, la natation ou encore le vélo par semaine. Au pire des cas, faire  75 minutes d’activité d’endurance d’intensité soutenue comme la course à pied.

En ce qui concerne les personnes de 65 ans et plus, l’important est de réduire le risque de maladies non transmissibles, de dépression et de détérioration de la fonction cognitive et d’améliorer leur endurance cardio respiratoire. Il est préférable qu’ils fassent au moins une activité physique par jour comme la marche ou le vélo, les tâches ménagères. L’activité d’endurance devrait être pratiquée par périodes d’au moins 10 minutes.

Les personnes âgées dont la mobilité est réduite devraient pratiquer une activité physique visant à améliorer l’équilibre et à prévenir les chutes au moins trois jours par semaine.