Selom Klassou _ PM du Togo

La méningite sévit au nord du Togo. Au moins 197 cas ont été recensés dont 16 décès.

L’informations a été rendue publique à l’issue du conseil des ministres du 10 février 2016 à Lomé.

Lomé rassure avoir pris des dispositions et adopté un plan d’urgence pour  circonscrire l’épidémie et à l’endiguer. “Ces dispositions urgentes ont consisté en la surveillance des premiers cas, l’identification du germe de l’épidémie, puis à l’information et à la sensibilisation adéquate des populations sur les règles d’hygiène et les symptômes devant servir d’alerte en y d’une consultation précoce”, peut-on lire dans le communiqué.

Le gouvernement togolais entend commander les vaccins par une procédure accélérée et d’installer une cellule de coordination au niveau du ministère de la Santé pour une meilleure coordination des interventions.

La méningite, devra-t-on le rappeler, se transmet par contacts interhumains directs et par la projection d’aérosols et de gouttelettes d’origine nasale ou pharyngée par des sujets malades ou porteurs asymptomatiques.

Voltic Togo