Whatsapp part en guerre contre les “fake news” ou les informations manipulées à dessein. La plateforme fait détecter désormais les messages transférés d’une discussion à l’autre.

Nombreux sont ceux qui se servent des réseaux sociaux et surtout, WhatsApp pour distiller de fausses informations. Et bien, ce ne sera plus pour longtemps. « À partir de ce jour, WhatsApp indiquera quels messages vous ont été transférés. Cette indication aidera à rendre les discussions individuelles et de groupe plus faciles à suivre », peut-on lire sur le blog de la plateforme qui rajoute « Cela vous aidera à savoir si vos amis ou contacts ont écrit le message qu’ils vous envoient, ou si celui-ci a été initialement envoyé par quelqu’un d’autre ».

Cette nouvelle fonctionnalité va désormais permettre aux utilisateurs de signaler comme spam ou bloquer très facilement un contact.

Mais, ce n’est pas systématique. Il faut bien évidemment faire une mise à jour pour disposer de la dernière version.

Whatsapp n’est donc pas à son premier coup d’amélioration et d’innovation. La plateforme a déjà lancé les emojis pour mettre un peu d’ordre dans les discussions de groupe ou celle permettant de supprimer un message avant sa lecture, au moins jusqu’à 1h8m16s après son envoi.

Et pour les administrateurs de groupes, des nouvelles fonctionnalités qui permettent d’intégrer les descriptions de groupe. Une fonctionnalité dit-on, de rattrapage ou encore une protection accrue pour les personnes ajoutées de manière répétée à des groupes.

En Août 2018, l’Union européenne met à jour ses lois concernant le respect de la vie privée pour exiger plus de transparence quant à la façon dont les données des internautes sont utilisées en ligne. WhatsApp annonce aussi mettre à jour ses conditions d’utilisation et sa politique de confidentialité.