L’emploi décent est devenu une “espèce en voie de disparition” au Bénin. Et pour cause, le taux de sous-emploi est estimé à 72% dans le pays. C’est ce que révèle une étude de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), publiée le 5 juillet 2018.

Intitulée “profil pays 2018”, cette étude fait ressortir que la situation de ce pays d’Afrique de l’ouest est marquée par le sous-emploi, une forte croissance démographique qui pèse sur le taux de pauvreté, mais aussi un secteur tertiaire jugé dynamique.

Selon Dimitri Sanga, directeur du bureau Afrique de l’ouest de la CEA, une adéquation entre l’offre d’éducation et les besoins en ressources humaines sur le marché de l’emploi, est nécessaire pour promouvoir la transformation structurelle de l’économie béninoise.

Même si le taux de chômage reste faible (2,4%), cette étude recommande aux autorités béninoises une gestion saine de la transition démographique. Cela pourrait contribuer à circonscrire l’accélération de la pauvreté sur le territoire, estime la CEA, soulignant, par ailleurs, que le Bénin est un pays à forte croissance démographique.

Avec une croissance de la population à 3,5%, le pays compte une population jeune soit 46,7% des Béninois ont moins de 15 ans, poursuit la commission. Ce dynamisme démographique n’est pas sans conséquences sur l’incidence de la pauvreté au Bénin. “La proportion des pauvres s’y accroît au fil des ans depuis 2007“, indique la même source.

«Profil pays» est une initiative qui a pour objectif de produire des analyses de données spécifiques dans chaque pays et de faire des recommandations nécessaires pour une transformation structurelle qui favorisera le développement durable.