L’armée ivoirienne a découvert une importante cache d’armes à Abidjan. Ces armes pourraient être celles volées depuis trois mois par des hommes armés non identifiés dans une série de braquages de commissariats de police et de postes de gendarmerie à travers le pays.

Deux lance-roquettes RPG, des kalachnikovs, des fusils mitrailleurs, des munitions et des explosifs en quantité ont été saisis mardi dans un gymnase désaffecté du quartier d’Attiécoubé, selon une source. Les soldats ont également découvert du matériel de communication, des fausses plaques minéralogiques de véhicules administratifs et militaires et “au moins 300 treillis”.

“C’est vraiment un arsenal”, a déclaré cette source à ns confrères d’AFP.

Des badges estampillés “Mouvement guerrier pour la dignité et la justice en Côte d’Ivoire”, un groupe inconnu, ont également été retrouvés avec les armes.

“Quatre personnes ont été interpellées”, a indiqué la source. Une enquête est en cours pour tenter de trouver la provenance des armes.

De nombreuses armes ont été volées depuis trois mois par des hommes armés non identifiés dans une série de braquages de commissariats de police et de postes de gendarmerie à travers le pays.

La dernière attaque de ce type s’est produite mardi: des hommes armés ont mis en fuite les policiers d’un commissariat d’Abobo, un autre quartier populaire d’Abidjan, et se sont emparés d’armes avant de prendre la fuite sans être inquiétés.