Le Tchad est invité par l’Union européenne à abolir la peine de mort. Ceci fait suite à la condamnation de quatre (4) Tchadiens pour le meurtre d’une ressortissante chinoise.

La porte-parole de l’Union européenne (UE) au Tchad, Maja Kocijancic a invité le Tchad à rejoindre la majorité des Etats de l’Union africaine qui ont aboli la peine de mort ou appliquent de facto un moratoire sur les exécutions, à titre de première étape vers l’abolition de la peine de mort.

«  L’Union européenne réaffirme son opposition absolue à la peine capitale en toutes circonstances et rappelle son engagement en faveur de son abolition universelle. La peine de mort constitue une sanction cruelle et inhumaine sans effet dissuasif et qui représente une grave négation de la dignité et de l’intégrité humaine », a poursuivi la porte- parole de l’UE.

Selon le ministre de la justice Djimet Arbabi, pour saluer la décision de la cour d’appel, les meurtriers ont été condamnés pour faits de terrorisme et doivent être exécutés.

Rappelons que la peine de mort a été abolie en 2016, a l’ exception des faits lies aux affaires terrorisme.