La Fédération Yoto de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA) a appelé au boycott du rassemblement consistant à accueillir le chef de l’État Togolais Faure Gnassingbé ce 13 février 2019 dans le cadre de la tenue du Conseil des ministres à Tabligbo.

Selon le communiqué de la CDPA, l’immense majorité de la population de Yoto vit dans un dénuement total. De ce fait, elle dit condamner la mobilisation de ressources par le gouvernement togolais pour ce conseil et estime que ce sont des “dépenses inutiles’’.

Elle invite la population de Yoto à manifester son mécontentement en refusant l’invitation du préfet d’accueillir ce gouvernement qui “n’hésite pas à jeter par la fenêtre les fonds publics pour son confort d’une journée plutôt que les dépenser pour le bien-être des contribuables’’.

La délocalisation du conseil des ministres hors de Lomé et Kara est une première au Togo. Pour Lomé2, c’est pour la proximité du pouvoir exécutif togolais avec les populations à la base.