Le ministre de la sécurité et de la protection civique, Yark Damehane évoque comme hypothèse un court-circuit comme cause de l’incendie de la Commission électorale nationale locale (CELI) de Tone, dans la préfecture du Moyen-Mono.

Dans un entretien sur une radio locale ce mercredi 19 décembre 2018, le ministre de la sécurité et de la protection civile affirme que le feu du bâtiment est parti de l’intérieur. Selon ses explications, il a été constaté qu’une moto est garée près d’une prise où plusieurs branchements d’appareils ont été effectués. Selon lui, il possible qu’il y ait eu à un moment, un contact entre le réservoir d’essence et le courant. Ce qui selon lui, peut causer un court-circuit.

« Les dégâts sont très importants. Tout le matériel qui s’y trouvait a été consumé par le feu », a-t-il laissé entendre tout en précisant que le vote dans cette préfecture aura bel et bien lieu.

 « La CENI en bon organisateur doit prévoir des éléments de matière de rechange, surtout que ces élections sont préparées dans un contexte donné », a-t-il martelé.

Aucune perte en vie humaine n’a été signalée. Cet incendie intervient dans un contexte où l’opposition appelle toujours les Togolais à user de “tous les moyens pour empêcher” le scrutin.