Dado Amedjenu-Noviekou, Coordinatrice nationale de WANEP

La mission d’observation électorale de West Africa network for peacebulding (WANEP) Togo lance un appel à tous les acteurs et parties prenantes du processus électoral en cours d’œuvrer en faveur d’une élection apaisée et sans violence. L’organisation à travers son projet de suivi et d’analyse, veut apporter sa contribution à la tenue d’une élection libre et transparente au Togo.

Face à la presse ce 21 février 2020, l’organisation a interpellé chaque acteur engagé dans ce processus au sens de la responsabilité pour une stabilité.

Ainsi WANEP recommande à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de veiller à une centralisation des résultats avec la participation des acteurs politiques en présence conformément à l’article 103 du code électoral. Elle veut aussi que la commission  sécurise le cheminement des procès-verbaux des bureaux de vote (BV) à son siège suivant l’article 102 du code électoral.

A l’Autorité de réglementation des secteurs des postes et des télécommunications (ART&P), l’organisation lui recommande de garantir le droit d’expression à travers la continuité et la qualité de la fourniture de l’internet et de la téléphonie mobile.

Aux forces de l’ordre, WANEP leur demande de rester dans une posture républicaine et de démontrer du professionnalisme en veillant au respect des droits humains en toute circonstance.

Les citoyens quant à eux, sont exhorté à exercer dans la tranquillité leur devoir civique, s’abstenir de toute forme de violence avant, pendant puis après le scrutin et de se garder de toute forme de désinformation et d’appel à la violence.

En ce qui concerne les candidats, elle les invite à faire le suivi de leur représentation dans les BV pour veiller à la sincérité du scrutin. Ils sont également appelé à sensibiliser leur militants à éviter de recourir à toute forme de violence et de s’inscrire dans le cadre légal et pacifique pour toute contestation.

Le projet en question est dénommé Electoral violence monitoring analysis and mitigation (EMAM) qui veut dire en français suivi, analyse et atténuation de la violence électoral.

« La responsabilité de chacun est très important pour aboutir à une élection apaisée et avec zéro mort. Aujourd’hui il s’agit de l’avenir de notre pays a tous donc c’est d’abord l’affaire des togolais. Qu’on soit media, acteurs politiques ou OSC, je pense que la contribution à nous tous est indispensable », a souligné la coordinatrice nationale de WANEP, Dado Amedjenu-Noviekou.