A se fier à un communiqué de presse de la banque mondiale parvenu à la rédaction d’Africa rendez-vous, les prix des produits pétroliers devraient baisser en cette année 2019. Ceci, à cause de la croissance mondiale plus faible que prévu et une hausse de la production des pays non membres de l’Organisation des pays exportateurs du pétrole (OPEP).

Des perspectives de croissance mondiale plus faibles que prévu et une production pétrolière supérieure aux attentes aux États-Unis ont conduit à réviser à la baisse les prévisions de prix pétroliers d’octobre 2018, indique la Banque mondiale, qui table sur un baril de pétrole s’établissant en moyenne à 66 dollars en 2019 et à 65 dollars en 2020“, peut-on lire dans le communiqué.

Après un repli fin 2018, les cours du pétrole ont connu une hausse régulière depuis le début de l’année, alimentée par les réductions de production décidées par les pays de l’OPEP et leurs partenaires et une baisse des volumes produits au Venezuela et en Iran. Globalement, selon les experts de la banque mondiale, les prix de l’énergie, gaz naturel et charbon compris, devraient aussi reculer de 7,9 % en moyenne en 2019..