Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, la coordinatrice de la coalition

La coalition des 14 partis de l’opposition (C14) ne se soumettra pas à la feuille de route de la Communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), si cette proposition de sortie de crise ne rejoint pas la volonté du peuple. C’est ce qu’a déclaré dernièrement Brigitte Adjamagbo-Johnson, la coordinatrice de la coalition.

Que la CEDEAO comprenne que sa solution doit permettre aux Togolais d’obtenir ce qu’ils veulent“, a indiqué Adjamagbo-Johnson, avant de rappeler les exigences de leurs militants et sympathisants. A l’en croire, le peuple togolais ne saurait tolérer un quatrième mandat de Faure Gnassingbé.

Le peuple sait où il veut aller, et il ira là-bas. Même la CEDEAO ne peut pas brimer un peuple“, a ajouté la coordinatrice, soulignant la sérénité qui règne dans leurs rangs. “Je ne pense pas que la CEDEAO pourrait prendre ce risque là“, a-t-elle conclu.

Les présidents du Ghana, Nana Akufo Addo et de la Guinée, Alpha Condé, les deux facilitateurs dans le règlement de la crise togolaise sont annoncés à Lomé ce mercredi 27 juin 2018. Sous l’égide de la CEDEAO, ils vont tenir une ultime séance avec les protagonistes de la crise que sont le parti au pouvoir UNIR (Union pour le république) et la C14. La rencontre de ce mercredi se veut la dernière avant la soumission de la feuille de route de sortie de crise,  au prochain sommet de la communauté qui va se tenir dans les jours à venir.

Voltic Togo