Mahamadou Issoufou, président sortant du Niger

Les Nigériens sont appelés aux urnes le 27 décembre 2019. ils devront renouveler les députés à l’Assemblée nationale mais aussi, le Chef de l’Etat.

Le 27 décembre 2019, c’est non seulement les législatives mais le premier tour du scrutin présidentiel.  L’annonce a été faite par le président de la commission électorale nationale indépendante (CENI), Issaka Sounna.

Le deuxième tour de l’élection présidentielle est prévu lui au 20 février 2021, tandis que les élections municipales et régionales sont programmées pour le 1er novembre 2020, selon le calendrier communiqué par la CENI.

Mahamadou Issoufou qui a été élu à la tête du Niger en 2011, puis reconduit en 2016 pour un second mandat de cinq ans qui arrivera à terme en 2021 conformément à la constitution nigérienne, a plusieurs fois réitéré qu’il ne briguera pas un 3ème mandat.

”Je confirme de manière irréversible que je ne vais pas modifier la constitution et que je ne briguerai pas un 3ème mandat”, a toujours clamé le chef de l’Etat.

Si cet engagement est respecté, ce sera la première fois depuis 1960 qu’il y aurait un passage de témoin de manière pacifique au Niger. ”Ce sera un événement historique. J’espère que j’aurai la chance de rentrer dans l’Histoire comme étant le premier président du Niger qui aura passé, de manière pacifique, le témoin à son successeur’‘, souhaite le président Issoufou.

Avec Chine Nouvelle