L’Union africaine veut rester impliquée dans le processus électoral au Burundi. La Commission de l’UA envoie dans  le pays, des observateurs des droits de l’homme et d’experts militaires.

Dans une correspondance dont la rédaction d’Africa Rendez-vous a obtenu copie, la commission précise que ce déploiement, n’est qu’une réponse aux recommandations du Conseil de paix et sécurité de l’Organisation. Selon une source proche de la Commission, ce déploiement devra se faire à compter du 21 Juillet.

Pour l’heure, Bujumbura a donné son accord sauf qu’il y oppose une condition, la signature d’un mémorandum pour « définir les droits et obligations de chaque partie ».

”  Au regard de l’urgence de la situation et des demandes faites tant par le CPS de l’UA que par la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE), la Commission a demandé au gouvernement burundais de ne pas subordonner le commencement du déploiement à la conclusion préalable d’un Protocole d’accord “, nous fait-on savoir.

Pour la Commission, il est bien clair que les observateurs des droits de l’homme et les experts militaires travailleront en étroite collaboration avec les institutions burundaises et que cette collaboration se fera dans « le respect scrupuleux de l’indépendance des personnels concernés ».

Voltic Togo