Des partis ou coalition de partis engagés dans la présidentielle du 29 juillet 2018 au Mali, doutent de la fiabilité du fichier électoral. Ils disent noter des anomalies dans ce fichier qui vont conduire indéniablement à des fraudes  électorales.

La coalition Cheick Modibo Diarra (CMD) 2018 « Sauvons notre Mali », attire l’attention sur les graves inquiétudes concernant le processus électoral en cours dans le pays. Ceci pour dit-on, éviter le cycle “élection-contestation-dialogue”.

Dans un communiqué, signé de son porte parole, Moussa Mara, cette coalition relève de nombreux obstacles à la bonne distribution des cartes d’électeurs à Bamako et dans les grandes villes du pays. Des taux de distribution inférieurs à 50% dans certaines villes alors qu’ailleurs ces mêmes taux dépassent 80%, souligne cette coalition.

Le taux de distribution des cartes d’électeurs dans certaines villes comme Mopti, Tombouctou et Kidal est extrêmement élevé pour des zones où l’administration n’est pas suffisamment présente“, a indiqué Moussa Mara, relevant un paradoxe. La coalition fait remarquer que les populations de ces villes précitées ont des préoccupations qui sont éloignées des élections.

La commission électorale de son coté, annonce un taux de retrait des cartes d’électeur de plus de 60%.

Notons qu’une rencontre est prévue ce 23 juillet à Bamako pour échanger sur des difficultés recensées dans le processus électoral, notamment la fiabilité du fichier électoral.

Voltic Togo