Photo utilisée à titre d'illustration / crédits: DR

La Mastercard Foundation a annoncé son programme Young Africa Works au Sénégal, une initiative visant à permettre à trois millions de jeunes d’avoir accès à un travail digne et épanouissant d’ici 2030.

Cette initiative s’appuie sur le travail préparatoire entrepris par le gouvernement, qui est mis en exergue dans le Plan pour un Sénégal émergent (PSE) et qui décrit la vision du pays à l’horizon 2035.

Mastercard Foundation a pris un engagement initial de 200 millions de dollars sur cinq ans en faveur de la croissance des petites entreprises, de l’amélioration de la productivité dans la chaîne de valeur de l’agriculture et de l’amélioration de l’éducation et de la formation.

Parmi ces 30 millions de jeunes du Young Africa Work, 70% devront être des femmes.

Le Sénégal fait partie de la première phase des pays dans lesquels la Fondation va commencer à mettre en œuvre sa stratégie.

L’environnement des politiques et des stratégies du Sénégal est propice au développement économique et social et son secteur des affaires est florissant. Le pays, dit-on, possède également un fort esprit d’entreprise et des niveaux d’innovation élevés dans l’économie numérique.

Avec près de 35% de la population âgée de 15 à 35 ans et le chômage des jeunes à 13%, la Fondation collabore avec des partenaires locaux pour susciter un changement systémique essentiel à la croissance et à la création d’emplois.

«Notre ambition est de transformer les systèmes et de lever les barrières pour créer les conditions propices aux opportunités économiques. Nous pensons que cela n’est possible que si nous travaillons ensemble, si nous unissons nos efforts dans le même but et si nous mettons les jeunes au centre de nos modèles », a déclaré Sambou Coly, représentant de la Fondation Mastercard pour le Sénégal.