Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine semble ne pas rester aphone aux dégâts du virus Ebola dans la région ouest-africaine. Le CPS a adopté le 19 Août 2014, lors de sa 450ème  réunion tenue à Addis Abéba, une décision sur l’épidémie à virus.

Bien avant le CPS, c’est la Commission qui s’y est penchée surtout que trois des pays affectés sont dans une situation de reconstruction post-conflit. A l’UA, l’on redoute que la situation remette en cause les progrès accomplis par ces pays au cours des dernières années.

Le Conseil a donc adopté une décision autorisant le déploiement immédiat d’une Mission médicale mixte civile et militaire humanitaire de l’UA. Elle devra être composée de médecins, d’infirmières et autre personnel médical et paramédical, ainsi que de personnel militaire nécessaire à la protection et à l’efficacité de la Mission.

Rappelons que l’article 6(f) relatif aux fonctions du CPS dans l’action humanitaire et la gestion des catastrophes autorise le CPS à intervenir dans les cas d’urgence humanitaires.