Les membres de la Synergie des travailleurs du Togo (STT) étaient en grève les 11 et 12 décembre 2014. Selon les responsables de la STT, ces deux jours de cessation de travail ont été plus ou moins respectés sur toute l’étendue du territoire togolais. La coordination de la STT après des échanges avec le Premier ministre dit donner 7 jours pour les travaux des commissions techniques.

Le redressement de la grille salariale conformément au salaire minimum internationalement garanti (SMIG), la correction des écarts de salaires en début d’année, un plan établissant l’ordre d’augmentation des salaires et les points non satisfaits dans les précédents accords signés avec l’exécutif togolais sont les quatre points essentiels sont au cœur des revendications de la STT.

«Le premier ministre nous a demandé de bien vouloir sursoir  aux autres mouvements de grève que nous avons prévu, afin que nous puissions discuter pour trouver des solutions de sortie de crise», a indiqué Nadou Lawson, la coordinatrice de la STT.

‘‘Les deux jours de grève sont écoulés. Maintenant nous observons une trêve pour permettre à ce que la commission puisse travailler » a-t-elle précisé.

Rappelons que les syndicalistes se donnent rendez-vous dans une semaine, pour faire une évaluation des propositions du gouvernement, après les travaux en commission avec les autorités togolaises.