Produire de l’électricité avec des déchets de cacao est bien possible. Et, la Côte d’Ivoire va donner le ton. Abidjan annonce la construction de la première centrale au monde alimentée par des déchets de cacao.

Ce projet ambitieux qui consiste à  produire la première énergie au monde à partir des coquilles de cacao devra être réalisé d’ici 2020.

Et, le plus grand producteur de cacao ne sera pas seul. Il va bénéficier de l’appui des Etats-Unis pour sa réalisation. “L’Agence américaine pour le commerce et le développement financera une étude de faisabilité pour une centrale produisant jusqu’à 70 mégawatts de déchets de cacao“, ont déclaré des responsables des deux pays lundi à Abidjan.

Les études de faisabilité devront être achevées d’ici avril 2019.

En Côte d’Ivoire, les déchets de cacao s’élèvent à 26 millions de tonnes, principalement des gousses dont les fèves ont été extraites. Le pays génère actuellement 2.200 MW mais une forte croissance économique a mis à rude épreuve les approvisionnements.

Recast Energy LLC, basée à Richmond, en Virginie, mènera l’étude sur la base de travaux antérieurs déjà réalisés par la Société des énergies nouvelles, un groupe local. Le projet pourrait coûter environ 154 milliards de francs CFA (270 millions de dollars).

La Côte d’Ivoire vise 434 mégawatts de production d’électricité à partir de la biomasse d’ici 2030.