Faure Gnassingbé, président Togo

Le chef de l’Etat togolais Faure Essozimna Gnassingbé a déclaré le 1er avril 2020, un couvre-feu sur toute l’étendue du territoire national à compter du 2 avril 2020. Pour le chef de l’Etat togolais, cette mesure est prise pour briser la chaine de propagation de la pandémie du coronavirus au Togo.

De 19h à 6h du matin, les Togolais sont tous invités, sur toute l’étendue du territoire national, à rester à la maison. Tout contrevenant pourrait s’exposer à la rigueur de la loi. Les Togolais sont invités par le Chef de l’Etat que pour les besoins nécessaires et ultimes.

A cet effet, Faure Gnassingbé la mise en place d’une force spéciale anti-pandémique de 5000 hommes. Sa mission essentielle est de mettre à exécution toutes les mesures prises par le gouvernement togolais.

Les agents de la fonction publique feront une journée continue de 9 h à 16h, à en croire le ministre togolais de la fonction publique Gilbert Bawara, pour permettre à ceux-ci de pouvoir regagner leur domicile à temps.

Aussi, le chef de l’Etat a pris ses mesures en faveur des couches sociales et des jeunes entrepreneurs. La situation de ces jeunes entrepreneurs pourra être étudiée au cas par cas.

Les tranches sociales sur les factures d’électricité et d’eau sont annulées pour 3 mois. Cela rentre dans l’état d’urgence sanitaire décrété par M. Gnassingbé.

Avant cette mesure, et contre le coronavirus, le Togo a déclaré la fermeture de ses frontières terrestres. Les vols en provenance des pays à haut risque sont aussi suspendus.

Au Togo, 2 personnes ont déjà succombé du nouveau coronavirus pendant que 34 cas sont testés positifs.

Voltic Togo