UN peacekeepers from Burkina Faso patrol on election day in Timbuktu July 28, 2013. REUTERS/Joe Penney (MALI - Tags: ELECTIONS POLITICS MILITARY) - RTX1233B

Le Conseil de sécurité de l’Organisation des nations unies (ONU) veut mieux protéger les casques bleus sur le territoire malien tout en tenant compte la stabilité du pays. Il estime que les options pré-établies sont insuffisantes.

Le Conseil a demandé au secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, de meilleures options qui peuvent protéger les casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma). Ceci pour moins exposer ces soldats aux attaques terroristes.

Il déplore que près de quatre ans après l’accord de paix de 2015, des forces maliennes, françaises de l’opération « Barkhane » et de l’ONU sont régulièrement visées par des attaques meurtrières.

Au cours des mois de janvier, février et mars, 400 civils et 150 militaires soldats maliens, de « Barkhane » et de la Minusma ont été tués.