Le Programme des Nations Unies au Développement (PNUD) au Togo en collaboration avec des partenaires a entamé du 02 Septembre au 18 Octobre, une formation des acteurs de la vie sociopolitique togolaise sur la prévention des conflits. Cette formation séquencée en série de trois, s’inscrit dans le cadre du projet consolidation de la paix en relation avec le Ministère togolais des droits de l’homme, de la consolidation de la démocratie et de la formation civique.

Du 02 au 06 Septembre 2013, s’est tenue à Lomé, la première phase de la formation. Elle a été assurée par des experts de « Thinking Africa », par le biais du Centre international de formation de maintien de la paix Koffi Annan sur le thème : « État de droit et la prévention des conflits ».

Selon les experts, le Togo peut être assimilé à un « laboratoire de conflits » et ceci, soutiennent-ils, en raison de la multiplicité des crises connues depuis son indépendances. Aussi, précisent-ils que « le Togo se retrouve actuellement dans une situation où le risque d’éclatement d’un conflit dépasse le stade de  la simple probabilité » d’où la nécessité de mettre en place de nouveaux outils de prévention.

Avec les différents modules, la première phase assurée par Saîd Abass Ahamed et les siens, devra permettre aux participants d’acquérir des compétences en résolution des conflits, négociation, médiation et leadership ; d’enrichir les pratiques professionnelles des participants dans la recherche de consensus et de consolidation de la paix.

Du 11 au 13 Septembre devra se poursuivre la seconde phase et la dernière du 16 au 18 Septembre 2013, et seront axées sur « l’analyse des conflits, la négociation, la médiation ». Elles seront animées par « Crisis Management Initiative ».

Mais à terme, selon les responsables du PNUD, la série de formation devra permettre de mettre en place un vivier de compétences nationales pour l’analyse de conflits, la négociation et la médiation.