Le Burkina Faso n’est pas encore sorti de l’ornière. Tôt dans la matinée du 29 Septembre, des routes ont été barricadées, des populations sommées de rester chez elles à certains endroits. Le positionnement des chars était visible à des coins stratégiques. Ce n’était pas un bon présage., un des bras droits du président Blaise Compaoré est arrêté.

Cette figure pro- Compaoré n’est autre que Djibril Bassolé. L’ex-candidat à la présidentielle a été arrêté. L’homme serait impliqué dans le putsch effectué contre le Conseil national de transition (CNT), par le général Gilbert Diendéré soutenu par le RSP.  Il a été arrêté à son domicile.

Djibril Bassolé fait partie des 14 personnes dont les avoirs ont été gelés par la justice.

Le Conseil constitutionnel avait rejeté début septembre la candidature de Djibril Bassolé en application d’une loi électorale très controversée votée en avril rendant “inéligibles” tous ceux qui ont soutenu un “changement inconstitutionnel”.

Aux dernières nouvelles, l’aéroport de Ouagadougou était interdit de vol jusqu’à nouvel ordre, quadrillé par l’armée régulière.

Voltic Togo