4 responsables de la Convention d’action pour la démocratie et le développement (CADD), sont aux arrêts depuis quelques jours. Annonce faite au cours d’une conférence de presse samedi 08 août 2015 à Brazzaville, par le secrétaire général Alain Marius Ngoyakesi.

Patrick Mendom, Bertin Oko Gatsebe, Godefroy Ganga et Bruno N’Gobain ont été arrêtés parce que collaborateurs de Okombo Salissa “, a déclaré Alain Marius Ngoyakesi.

Okombo Salissa, le président de la CADD, un ancien collaborateur de Denis Sassou Nguesso, ne cache pas son hostilité à un changement de la constitution du 20 janvier 2002 qui pourrait donner l’opportunité au président de briguer un troisième mandat à la tête de Congo.

Nous dénonçons la vague d’arrestation des membres de la CADD ou de l’Association des amis d’Okombo Salissa pour avoir refusé le changement de la constitution du 20 janvier 2002 ″, a-t-il laissé entendre.

Par ailleurs la Cadd, signale une forme d’intimidation dont fait l’objet Okombo Salissa. ” Nous avons informé la communauté internationale, par le truchement des chancelleries de la présence autour de la maison d’Okombo Salissa des éléments de la force publique “, a affirmé Alain Marius Ngoyakesi, qui ajoute ” nous entendons saisir les organismes internationaux des droits de l’homme si la situation perdure “.

Rappelons qu’une plateforme dénommée Initiative pour la démocratie au Congo (IDC), est en cours de création, pour empêcher un changement de la constitution qui ouvrirait la porte d’un 3ème mandat de Denis Sassou N’guesso, qui totalise 31 ans au pouvoir.

Voltic Togo