Des observateurs en salle de veille / Image: DR

Le Niger a organisé le 27 décembre 2020 une élection présidentielle, couplées aux législatives. L’Observatoire du processus électoral (OPELE) qui a déployé 500 observateurs sur toute l’étendue du territoire national, appelle à rester vigilants et mobilisés pour veiller jusqu’à la proclamation définitive des résultats.

Cet Observatoire a mis à la disposition de tous les citoyens deux numéros, un numéro national et un international, pour recenser les irrégularités constatées. OPELE dans son rapport, dit noter en dehors des fiches d’observations reçues de ses observateurs, avoir reçu mille 75 appels sur les numéros d’urgences ainsi que 1.580 conversations WhatsApp.

A en croire OPELE, les équipes techniques sont à pied d’œuvre pour traiter les données remontées. “Les informations reçues sur nos numéros doivent être, avant publication, vérifiées minutieusement par nos bureaux régionaux, départementaux et communaux. Une fois vérifiées, elles seront compilées et rendues publiques dans un rapport consolidé”, a tenu à souligner l’Observatoire.

Aussi, l’Observatoire fait dégager comme constat, un personnel électoral mal formé, des urnes non scellées, des bulletins non signés par les assesseurs ou encore la non maitrise des lois électorales.

“Certains délégués des partis politiques étaient également mal formés et/ou absents des bureaux de votes. Bien que leur présence fût prévue, les forces de sécurité étaient également absentes de nombreux bureaux de vote, cela ayant pour conséquence un désordre dans ces certains d’entre eux.”

Quelques rares cas de violences ont également été relevés avec notamment braquage d’urne.

L’Observatoire du processus électoral dit lancer un appel pressant à l’endroit de tous les acteurs électoraux, membres des partis politiques, membres de la société civile et citoyens engagés pour un Niger démocratique de rester vigilants et mobilisés pour veiller jusqu’à la proclamation définitive des résultats.

Voltic Togo