La limitation du mandat présidentiel au Togo, reste le sujet qui à la fois divise et fâche l’opinion nationale. Le mercredi 1er juillet 2015, la Sous-secrétaire d’État aux affaires africaines, Linda Thomas-Greenfield est revenue sur le sujet.

C’était à travers une vidéo-conférence organisée par les États-Unis à laquelle, cinq journalistes togolais ont pris part depuis les locaux de l’ambassade des Etats-Unis à Lomé. Une occasion pour les autorités américaines de revenir sur « la politique étrangère des USA et leur coopération sécuritaire en Afrique subsaharienne ».

Ainsi dans ses déclarations, Linda Thomas-Greenfield a affirmé que les USA ” soutiennent la démocratie (et ) qu’ils sont en discussion avec les chefs de gouvernement dans les pays où la constitution n’a pas prévu de limitation de mandat (présidentiel, ndrl) de mettre ce verrou “.

Linda Thomas-Greenfield a co-animé cette vidéo-conférence avec le Général David Rodriguez, le Commandant de Africom. Ce dernier a aussi informé que les États-Unis continuent leurs appuis et coopérations sécuritaires multiformes en Afrique subsaharienne, notamment au Tchad, au Cameroun, au Nigeria, au et Mali, afin de combattre les groupes djihadistes qui sèment la terreur sur le continent.