Une Ferrari et une Bugatti appartenant à Teodorin Obiang seront mises aux enchères dimanche en Suisse. Denis Balibouse, Reuters

25 voitures de luxe confisquées à Teodorin Obiang, le fils du président Equato-Guinéen ont été vendues aux enchères. Les bénéfices devront être reversées au profit des œuvres caritatives en Guinée Équatorial.

C’est un total de 21,6 millions d’euro soit 118 milliards 800 millions francs CFA qui ont été récoltés à la fin de la vente. Ces voitures ont été saisies par la justice genevoise dans une enquête pour blanchiment d’argent et gestion déloyale des fonds publics.

L’enquête a été abandonnée en février 2019 avec pour accord de verser les revenus tirés de la vente des voitures saisies par la justice suisse à des œuvres sociales en Guinée équatoriale.

En 2017, Teodorin Obiang avait été condamné par la justice française pour 3 ans d’emprisonnement avec sursis pour corruption. Son père Teodoro Obiang Nguema est à la tête de la Guinée équatorial depuis 40 ans

Parmi ces voitures il y a entre autres des Lamborghini, Ferrari, Bentley, Rolls Royce, Bugatti, et d’autres marques.