Au centre du Kenya, dans le comté de Murang’a, la police utilise les drones pour identifier les brasseries illégales. Ces drones ont permis l’arrestation de plus de 50 personnes, selon la déclaration du chef de la police de la région, Mohammed Barre, dont les propos sont rapportés par Bbc Afrique.

Les personnes détenues vendaient ou buvaient une bière traditionnelle connue sous le nom de ‘’Changaa’’, qui est fabriquée à partir de céréales en fermentation. Hors au Kenya, seuls les brasseurs ayant une licence avec une bière embouteillée sous contrôle sont autorisés.

Au Kenya, parfois, des infusions illégales sont mélangées avec du méthanol qui peut être mortel. Mais la production clandestine d’alcool est très répandue dans le centre du pays, faute de moyens.

Rappelons qu’en 2014 environ 70 personnes sont mortes dans la région après avoir consommé de l’alcool illicite.