Les artisans togolais exposent leurs chef-d‘œuvres à la 13ème Foire internationale de Lomé (FIL). Ils exploitent cette fête foraine comme une véritable aubaine de promotion.

L’opportunité a été saisie jeudi 24 novembre 2016, à travers une journée dédiée à ce secteur, qui coïncide avec la 8ème édition du Salon national de l’artisanat (SANA), un moment d’échanges et de partages entre clients et artisans.

L’Egypte, pays d’honneur invité à cette foire est séduit et convie les artisans togolais à tisser des liens commerciaux avec les siens. Ce partenariat permettra aux togolais d’exporter leurs produits vers l’Egypte pour vendre et vice-versa.

Le Togo, dans cette perspective, s’est dotée d’une politique nationale de l’artisanat adoptée par le gouvernement en 2011 ce qui a permis aux artisans de participer aux expositions dans la sous-région.

A en croire la ministre du développement à la base, Victoire Dogbé, c’est dans le souci d’encourager le professionnalisme du secteur que le gouvernement togolais est en train de peaufiner le code de l’artisanat. Selon ses explications l’artisanat togolais contribue à 18% du PIB du pays. « Le gouvernement se bat pour soutenir ce secteur qui est porteur d’emploi dans la zone UEMOA », a dit la ministre Victoire Dogbé.

Son département, devra-t-on le rappeler, pilote des programmes comme Accès des jeunes aux services financiers(AJSEF) ou encore le Fonds national de la finance inclusive (FNFI).