Le Sénégalais Mamadou Dia a reçu le Léopard d’Or pour son film “Baamum nafi” qui veut dire le père de Nafi. C’était le samedi 17 Août 2019, lors du festival de cinéma consacré au cinéma d’auteur dans la ville suisse italienne de Locarno.

Le film de Mamadou Dia qui imagine la mainmise d’un groupe fondamentaliste sur une petite ville, a reçu à la fois le prix du meilleur premier long métrage et le Léopard d’or de la section Cinéastes du présent, selon nos confrères du journal Le Monde.

Dans ce film, deux frères se disputent à propos du mariage de leurs enfants. Le rôle de père de Tierno et sa responsabilité de guide spirituel sont en conflit.

Le film est déjà une réalisation remarquable par l’image, captivante et détaillée, qu’il donne de la montée de l’extrémisme dans la vie quotidienne d’une petite ville du nord du Sénégal. Mais avec son premier long métrage, Dia réussit non seulement à saisir cette situation locale, mais à créer une tragédie universelle, dans laquelle les frères s’opposent aux frères et les enfants souffrent des erreurs de leurs pères.

Dans cette section, un autre réalisateur africain, le documentariste algérien Hassen Ferhani, déjà remarqué pour “Dans ma tête un rond-point”, a reçu le prix du cinéaste émergent pour 143 rue du Désert, portrait de Malika, une femme âgée qui tient seule un café aux portes du Sahara.