L’Union africaine respecte la tradition de la célébration de la journée de l’enfant africain, cette année encore. A Lomé, un concours a été lancé à l’endroit des jeunes de la génération 2030, principalement, la tranche d’âge de 12 à 34 ans. Une manière plus sensible pour le Ministère de l’Action Sociale et ses partenaires d’impliquer la jeunesse dans la thématique de la promotion et la protection des droits de tous les enfants, dans le pays.

Le concours vise à révéler au grand jour, le génie créateur des jeunes, à travers des projets originaux conçus par eux-mêmes, pour vulgariser les Objectifs de Développement Durable adoptés par les Nations Unies, en septembre 2015, auprès de leurs pairs, et contribuer au développement du Togo. L’initiative se propose de retenir les meilleurs projets, dans toutes les régions du pays.

En plus, les trois meilleures propositions issues du concours bénéficieront d’un financement maximum de 1.500.000 FCFA et d’un suivi, pour leur réalisation, sur une période de six mois. L’initiative « Génération 2030 » donne également l’occasion aux jeunes, de suivre des stages dans les structures privées, partenaires du Ministère.

La célébration 2017 de la Journée de l’enfant Africain est placée sous  le thème : « L’Agenda 2030 pour les Objectifs de Développent Durable (ODD) pour les enfants en Afrique : Accélérons la protection, la responsabilisation et l’égalité des chances ».

« C’est une interpellation forte adressée à tous les acteurs intéressés par les problématiques liées à la protection et à la promotion des droits de l’enfant », a dit la ministre togolaise de l’action sociale Tchabinandi Kolani Yentcharé et de préciser que la vision de  “Génération 2030” est de « mettre en place, par les jeunes eux-mêmes, des stratégies d’information et de capacitation de leurs pairs, en vue de susciter leur intérêt pour les enjeux mondiaux et de leur donner une tribune de libre expression ».

Le Togo travaille actuellement à intégrer les Objectifs de Développement Durable (ODD) dans son Plan National de Développement (PND). En matière de protection et de promotion des droits de l’enfant, le pays dispose d’un cadre juridique moderne, grâce notamment à  l’adoption du Code de l’enfant, en vigueur depuis juillet 2017.

Au plan international, le Togo est également signataire de la Convention relative aux Droits de l’enfant.

La Journée de l’Enfant Africain (JEA) est commémorée, depuis 1991, par l’Union Africaine, en souvenir de centaines d’enfants, massacrés â Soweto, en Afrique du Sud, par le régime de l’apartheid, lors d’une manifestation.

Voltic Togo