Théodore Dovi-Akué, président de "Environnemental Events"

Lomé la capitale togolaise accueille du 24 au 28 Avril 2018 le tout premier Salon international axé sur l’eau, l’énergie et l’environnement. Un évènement taillé sur le format africain selon les promoteurs

Selon les responsables de Environnemental Events, promoteurs de l’évènement, la dégradation progressive de l’environnement, l’insuffisance énergétique, la surconsommation des ressources naturelles vont amener un milliard de personnes à être en  pénurie à l’horizon 2025. C’est d’ailleurs, ce qui sous-tend la tenue de cette rencontre à Lomé.

Ces problématiques d’envergure mondiale induisent de grands défis et enjeux environnementaux, climatiques et énergétiques pour lesquels il importe d’engager des réflexions et approches de solutions innovantes et durables.

La dite rencontre réunira des délégations de 20 pays d’Afrique et d’Europe à travers entre autres des acteurs du domaine de l’eau, de l’énergie  et de l’environnement, des entreprises, des chercheurs, des autorités publics, la  société civile, des bailleurs de fonds  et servira de plateforme d’échanges de savoir et de savoir-faire.

« Nous parlerons des décisions clés concernant l’eau mais nous parlerons aussi des problématiques liées à l’eau. Sans eau, pas d’agriculture ; sans eau, pas de vie, l’eau est vitale pour notre existence  donc parler de l’eau avec des experts et des chercheurs nous permet de mieux nous comporter et d’avancer », a laissé entendre Théodore Dovi-Akué, président de “Environnemental Events” avant d’ajouter « C’est à la foi une question de mentalité et de moralité. Nous devons apprendre à mieux utiliser l’eau et c’est fondamental que nous citoyens, nous puissions réellement nous rendre compte de l’importance de l’eau ».

Des conférences débats, des expositions, des campagnes de sensibilisation, des présentations et démonstrations des avancées technologiques sont les principales activités au menu.

L’action est engagée à en croire les promoteurs pour promouvoir un transfert de technologie adapté au contexte africain, informer et  sensibiliser les populations des grands enjeux liés à la trilogie eau-énergie-environnement afin de susciter un éveil de conscience collectif et de développer des échanges et relations inter-entreprises et  entre professionnels et universitaires.