Le président gabonais, Ali Bongo, a retrouvé le lit d’hôpital à Londres, en Angleterre. L’information rapportée par l’agence Bloomberg est démentie par Libreville qui parle plutôt de soins de routine.

Le 17 août 2019, jour de célébration de la date d’accession du pays à la souveraineté internationale, après son apparition publique, Ali Bongo, 60 ans, s’est rendu à Londres et finira par y être hospitalisé.

Libreville parle plutôt de soins de routine pour la mise en forme du numéro 1 Gabonais au plus mal après avoir  été victime d’une attaque cérébrale en octobre 2018 alors qu’il assistait à une conférence en Arabie saoudite.

Le 28 août 2019, le ministre de l’Environnement du Gabon, Lee White, avait déclaré à la BBC, dans une interview, que Bongo était physiquement affaibli par cet accident cérébral, mais apte à gouverner et “définitivement aux commandes”.