Abdelaziz Bouteflika, Chef d’Etat Algérien totalisant 20 ans est invité à rempiler pour un cinquième mandat. Un appel lui a été lancé à cet effet, par le Forum des chefs d’entreprise algériens (FCE), la plus grande et la plus importante organisation patronale du pays

Le FCE, dans un communiqué, a appelé la population à soutenir le président sortant à « poursuivre son œuvre » en se présentant aux élections présidentielle d’Avril 2019. Il dit en appeler aux « hautes valeurs d’engagement, de patriotisme et de sacrifice envers l’Algérie», du président algérien Bouteflika.

Depuis lors, les appels du camp présidentiel à une nouvelle candidature d’Abdelaziz Bouteflika  se multiplient. Après son parti, le font de libération nationale (FLN) et son principal allié, le rassemblement de l’espoir de l’Algérie(TAJ), d’autres partis alliés garantissent leur soutien à ce dernier.

Pendant ce temps, Abdelaziz Bouteflika est affaibli par les séquelles d’un accident vasculaire cérébral remontant à 2013 qui ont affecté son élocution et sa motricité.

S’il est candidat, même diminué, la victoire ne devrait pas échapper à celui qui est considéré comme l’artisan de la réconciliation nationale post-guerre civile de 1992 à 2002 et qui a été réélu avec plus de 81% des voix au premier tour en 2014.