Une course effrénée de Togolais vers la messagerie Signal est de plus en plus constatée. Ceci, depuis que la polémique relative aux nouvelles conditions générales d’utilisation de WhatsApp a commencé par aller crescendo.

Ils sont de plus en plus nombreux ces Togolais qui ont compris ou non la nouvelle politique de confidentialité de Facebook sur les données des utilisateurs mais qui ont commencé par migrer vers Signal. Même si Facebook a finalement décidé de reporter la mise en application des nouvelles conditions d’utilisation. Les notifications le montrent bien.

Le débat sur les réseaux sociaux aux Africains de s’approprier des appli “made in Africa”, comme Ondjoss, va aussi bon train.

Signal a toujours été présenté comme un des services de messagerie les plus sécurisés. Et, il a déjà été recommandé par le lanceur d’alerte américain Edward Snowden.

Des données de Sensor Tower indiquent que Signal aurait enregistré 17 millions de téléchargements en une semaine, ce qui est 62 fois plus élevé que les téléchargements plus tôt.

Victime de son succès, Signal subit une grosse panne au pire moment

Malheureusement, alors de de plus en plus de gens s’intéressent à Signal, le service a connu une grosse panne, au pire moment possible. Le 15 janvier, alors que les nouveaux utilisateurs continuaient à affluer, le compte Twitter de Signal annonce que l’app est en train de subir des « difficultés techniques ».

« Nous avons ajouté de nouveaux serveurs et une capacité supplémentaire à un rythme record chaque jour cette semaine sans interruption, mais nous avons aujourd’hui dépassé même nos prévisions les plus optimistes. Des millions et des millions de nouveaux utilisateurs envoient un message selon lequel la confidentialité est importante. Nous apprécions votre patience », lit-on dans une autre publication.

En substance, ces problèmes techniques seraient causés par un trop grand nombre de nouvelles inscriptions. Et ceux-ci n’ont été résolus que le 17 janvier.

Avec Presse Citron

Voltic Togo