Des volontaires extrascolaires lors d'une partie de Foot

La première phase du programme de volontariat en faveur de jeunes déscolarisés, est arrivée à échéance après 4 mois de mobilisation. Pour marquer la fin de leurs contrats, l’Agence nationale pour le développement à la Base (ANADEB) et l’Agence nationale du volontariat au Togo (ANVT) en collaboration avec le l’Association togolaise pour le bien être familiale (ATBEF), organisent des journées de sensibilisation sur les IST/VIH/SIDA et les grossesses non désirées. Ce vendredi 13 mai 2016, c’est sur le terrain de Forever que les jeunes volontaires extrascolaires du 2ème arrondissement de Lomé, ont été rassemblés.

A travers des matchs de football petits poteaux pour les hommes et de compétitions d’Ampé pour les dames, l’ATBEF convainc ces jeunes à se faire dépister. “Dès l’âge adulte, les jeunes sont très actifs sexuellement. C’est notre rôle de les orienter afin de réduire leur vulnérabilité face au VIH/Sida, et aux grossesses non désirées“, a déclaré Martine Kossi, assistante médicale à l’ATBEF. ” Pour ceux qui ne peuvent pas s’abstenir, nous leur conseillons le préservatif qui assure une double protection“, a-t-elle ajouté.

Ces jeunes de 18 à 35 ans, la plupart sans formation professionnelle, peuvent désormais entrevoir leur avenir autrement. En marge de leurs missions de volontaire, ils ont été formé à la culture entrepreneuriale. Selon ANADEB, tous ces jeunes ont une épargne de 40.000F CFA, qui pour certains peut servir à acheter des outils pour ouvrir leurs ateliers et pour d’autres  peut servir d’une partie de frais d’apprentissage.

Pour la phase pilote du projet qui a concerné la commune de Lomé et la préfecture du golfe, 582 jeunes ont été mobilisés dont 368 femmes.

Voltic Togo