Les leaders des mouvements citoyens de deux pays de l’Afrique de l’ouest sont aux arrêts. Il s’agit du burkinabè Balai citoyen et sénégalais Y’en a marre. C’était le dimanche 15 mars à l’issue d’un atelier sur invitation du mouvement citoyen congolais Filimbi.

Fadel Barro de Y’en a marre et Oscibi Johann du Balai Citoyen ont été interpellés au siège de l’ONG Ba jeune Maboko Na Maboko Pona Congo (Main dans la main pour le Congo) dans le quartier populaire de Masina.

L’arrestation a été faite par des éléments de la police, des militaires et d’autres agents en civil de l’Agence nationale des renseignements (ANR).

Les responsables de Y’en a marre et du Balai citoyen sont à Kinshassa avec leurs camarades de Flimbi pour des échanges d’expériences. L’initiative est mal digérée par les autorités congolaises.

Les animateurs de Y’en a marre et du Balai citoyen risquent une expulsion du territoire congolais.

Quelques journalistes et plusieurs autres jeunes du quartier qui attendaient un concert que devait organiser l’ONG Filimbi, ont été aussi interpelés.