Moïse Katumbi

Le parquet général congolais a émis un mandat d’arrêt international contre Moise Katumbi. C’est ce que le ministre de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba a affirmé au cours d’une conférence de presse tenue ce 16 août 2018.

D’après le ministre de la Justice, Moïse Katumbi ne s’est jamais rendu au service de migration congolais du poste-frontière de Kasumbalesa, le poste frontière entre la RDC et la Zambie.  Considéré comme un fugitif, le ministre annonce que le mandat a été transmis à plusieurs pays africains et européens.

Quant à Moïse Katumbi, il dit s’être présenté au poste-frontière de Kasumbalesa  mais affirme avoir trouvé la frontière congolaise fermée. Mais pour le ministre de la justice, l’opposant congolais s’était livré à un ”show politique”, sans véritable intention de rentrer en RDC. Selon lui « M. Katumbi n’a jamais dépassé la barrière zambienne pour entrer dans la zone neutre et arriver à la frontière du Congo ».

Le secrétaire général de la plateforme “Ensemble pour le changement” , Delly Sessanga qualifie ce mandat d’arrêt d’un « théâtre de mauvais goût ». Selon lui, si gouvernement congolais veut arrêter Moise Katumbi, il peut le faire vu que Katumbi se trouve à Windhoek en Namibie.

Rappelons que Moise Katumbi a quitté la RDC en Mai 2016 pour des raisons médicales. En son absence, il a été condamné à trois ans de prison dans une affaire de spoliation immobilière contre laquelle il a fait appel.

Voltic Togo